À toi qui te demandes si tu dois encore croire en tes rêves

Je voulais faire le grand tri dans mon appartement. Je regarde ma bibliothèque et me rends compte que les titres de beaucoup de livres se ressemblent : oser, se lancer, commencer, etc.  Pourquoi ai-je autant de livres que je pourrais résumer en deux mots : « Fais-le ! »

Je veux vous encourager en partageant ce qui m’a inspiré à ne jamais abandonner et à persévérer.

J’étais au chômage, célibataire et de plus en plus pessimiste.

Je suis aujourd’hui marié à une femme formidable, je vis de mon activité et je mène la vie que j’ai voulue avoir.

Qui a le droit de vous dicter vos rêves ?

On a tous des rêves authentiques.

Vos rêves à vous, pas un rêve pour plaire à quelqu’un d’autre. Pas pour vos parents, vos profs, vos amis, votre petite copine ou votre mari. Votre rêve !

Réussir ses études, trouver une femme ou un mari, développer sa carrière, visiter un pays lointain, apprendre à parler une nouvelle langue ou à jouer d’un instrument, améliorer ses compétences dans un domaine ou lancer son entreprise.

Question importante : Si vous étiez payé à faire ce que vous vouliez, que feriez-vous ?

Oui, enlevez l’argent de l’équation. Imaginons que vous n’avez pas à vous préoccuper de vos dépenses quotidiennes. Votre toit, votre nourriture et tout le reste est assuré. Que feriez-vous qui vous donnerait envie de vous lever chaque matin ? Qu’est-ce que vous rendrait fier ? Comment donneriez-vous du sens à votre vie.

Si vous lisez cet article, c’est que vous avez déjà une petite idée.

Peut-être que vous n’avez jamais parlé de votre rêve à qui que ce soit.
Peut-être même que vous n’en parlez plus parce qu’il vous semble déjà trop loin.

Rappelez-vous de votre rêve. Quand l’avez-vous envisagé pour la première fois ? Quelles émotions ressentez-vous en y pensant ? Fermez les yeux et imaginez-vous en train de le réaliser (allez ! Faites-le, vous êtes seul !). Quel pied, non ?

Et pourtant vous doutez.

– Est-ce vraiment pour moi ?
– Comment vais-je faire pour y arriver ?
– Les autres ne sont-ils pas plus doués que moi ?
– Ne vaut-il pas prendre une option plus sûre ?
– Qu’est-ce que ça va me coûter ? (en temps, en argent, en efforts)
– Et si je me trompais ?
– Serais-je à la hauteur ?
– N’est-ce pas juste un rêve de gosse ?
– Suis-je vraiment capable ?

Comment savoir si vous êtes fait pour votre rêve ?
Soyez honnête avec vous même.
Quelles sont vos forces ? Quelles sont vos faiblesses ?

Soyez totalement honnête avec vous-même.
Dans quoi pouvez-vous devenir un des meilleurs ?

Ne regardez pas ce qui est tendance, regardez là où vous êtes bon.
Regardez ce qui a du sens pour vous.

Ne regardez pas ce qu’on attend de vous, ce qui ferait plaisir à votre entourage ou vous donnerait une belle image. Regardez ce que vous aimez sincèrement faire. Qui êtes-vous au fond de vous même ?

Je vous écris ces lignes parce que j’ai décidé d’écouter cette voix qui me dit « fais-le ! »

Et maintenant, de grands changements arrivent dans ma vie.

Si tu attends le bon moment, tu vas attendre (très) longtemps

Quand se lancer ? Le moment parfait existe-t-il ?

3 jours après avoir rencontré une jolie fille, j’ai compris que j’étais fou amoureux d’elle : c’est la femme de ma vie. 2 mois après, je la demandais en mariage et encore 7 mois plus tard nous étions unis pour la vie.

Hallucinant. Trop rapide. Irresponsable.
À votre place, j’aurais été encore plus sceptique.

Je suis marié depuis plus d’un an. Cette année a été l’une des plus riches et des plus excitantes de ma vie (jusqu’à aujourd’hui). Je ne mentirais pas : c’est aussi l’année où j’ai du faire le plus d’effort. Parce que je ne suis plus seul. Ma femme est le miroir qui me reflète : je vois qui je suis. Il faut le vouloir et faire les efforts pour que son mariage fonctionne.

Mais si vous savez que vous ferez tout pour que cela fonctionne, pour réussir, alors accrochez-vous et faites-le.

J’aurais pu attendre encore des mois et des années pour être sûr qu’elle soit « le bon choix ». Mais elle ne l’est que parce que j’étais assez fou pour me lancer avant de pouvoir le savoir. (Pourquoi a-t-elle osé répondre oui ça c’est une vraie question.. !!)

C’est impossible de savoir si on fait le bon choix ! C’est possible de décider chaque jour de tout faire pour que ça soit le cas.

« Un jour ma chance viendra »

J’ai eu mes années où je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire, ou de qui je voulais être.

En fait non : j’avais trop d’idées. Je changeais d’ambitions tous les mois.

Mais je ne faisais rien. Sans but plus important que les autres, j’attendais. Qu’on me livre le plan à suivre. Que ma voie et le succès qui va avec me tombent dessus du jour au lendemain. (C’est bien ce qu’on nous montre à la télé, non ? Éteignons cette m… 😉 )

J’aime cette histoire de Michael Jordan qui s’enferme et pleure parce qu’il était trop mauvais pour intégrer l’équipe de basket de son lycée.

Ce lycéen a bossé pour devenir le meilleur. Il n’a pas attendu. Il l’a fait.

Qu’est ce que mon rêve implique pour ma vie aujourd’hui ? Qu’est-ce que celle ou celui qui fait ce que je veux faire ferait aujourd’hui à ma place ? Que dois-je faire chaque jour pour me rapprocher de mon but ?

Répondez sincèrement à ces questions et si vous êtes prêts à payer le prix, faites-le ! Écrivez vos réponses sur papier ou dans une note sur votre portable. Je vous promets que c’est utile.

Nous avons tous des idées géniales.
Mais une idée à un milliard ne vaut rien si on ne passe pas à l’action.

Comme moi, vous avez peut-être déjà réfléchi à une idée de business. En 1 h vous avez une liste de 20 bonnes idées qui pourraient vous rendre riche dans l’année.

Résultat du brainstorming : « Mon business devrait être de donner des idées de business aux autres ».

Pourtant ces idées ne valent rien sans passage à l’action. On a tous eu des idées de fou sous la douche ou en se baladant. Mais si nous ne nous bougeons pas, notre succès restera lui aussi uniquement dans notre tête

« Mais je ne suis pas prêt pour atteindre mon but ! »

Vous êtes capable de faire aujourd’hui ce qu’il faut pour continuer à avancer vers votre rêve.

L’étape d’aujourd’hui nous permettra de parcourir la longue distance vers notre but.

Prenez ces habitudes simples qui vous mèneront à votre objectif.

Derrière chaque succès « fulgurant », il y a du travail. Il y a la décision faite chaque jour de persévérer. La chance n’existe pas : le travail permet d’être au bon endroit et au bon moment.

Et ce qui est super là dedans : faire ce qui nous passionne est un travail agréable et un challenge excitant.

Alors quand nous en aurons assez de nous demander si nous sommes capables de le faire, nous le ferons !

« Ça serait quand même plus sûr de laisser tomber »

Vous avez un rêve authentique, vous êtes prêts à vous lancer et à faire ce qu’il faut pour le réaliser.

Parfait ! Sauf que…

Sauf que sur la longue autoroute vers votre rêve, il y a des sorties qui semblent plus attrayantes. Plus sûres ou plus confortables peut-être.

Vous êtes peut-être à proximité de cette sortie à vous demander « est-ce que je continue ? »

Il y a 6 mois, mon entreprise était au point mort. Je dépensais mon énergie pour de potentiels clients qui ne m’apportaient rien. Mon chiffre d’affaires ne décollait pas et pourtant je devais faire vivre mon foyer.

Beaucoup de personnes de mon entourage m’ont conseillé « Trouve-toi un vrai travail ». Je les remercie pour leur soutien parce qu’ils voulaient prendre soin de moi.

Oui, être employé semble plus sûr et plus confortable…

J’ai envoyé des CVs aux contacts qu’on me proposait gentiment. Mais au fond de moi je disais « pas question de bosser pour enrichir un patron ! Je ne veux pas que quelqu’un d’autre décide de mon emploi du temps ». Cela n’était pas en accord avec ce à quoi j’aspire.

Une petite astuce si penser à votre rêve ne suffit pas pour que votre motivation se traduise de manière concrète dans vos actions :

Rappelez-vous de quoi vous n’avez pas envie et fuyez-le comme la peste.

Aujourd’hui, ce sont les clients qui viennent à moi et c’est moi qui peux choisir avec qui travailler.

Parce que je sais que je suis fait pour entreprendre et non pour être salarié.

Parce que j’ai persévéré quelques semaines de plus.

Pas à faire ce que je faisais avant : on n’obtient des résultats différents qu’avec des efforts différents.

Mais persévérer vers le but, l’objectif, le rêve !

Sans ça, je serai malheureux et en train d’espérer que « la chance » me tombe dessus pour vivre la vie que j’attends.

À qui de jouer maintenant ?

Si après avoir lu ces quelques paragraphes vous vous dites au fond de vous « j’ai envie d’essayer », alors faites-le !

Le seul risque est d’avoir consacré un jour de plus de votre vie à vivre ce qui vous rend réellement vivant !

Si vous décidez d’oser, de vous lancer, d’avancer vers votre rêve, prenez un papier et le temps pour écrire vos réponses.

1) Quel est mon rêve ?
Exemples : être à mon compte, chanter devant une 100aine de personnes, visiter le Japon.

2) Combien de temps je me donne pour voir une petite différence ?
Exemples : 7 jours, 1 mois, 3 mois.

3) Quelle est l’action toute simple (moins de 5 min) que je peux faire aujourd’hui pour faire ce pas de plus ?
Exemples : faire la liste de clients potentiels, trouver un prof de chant, faire le budget du voyage.

Répondez à ces 3 questions sur votre papier ou dans les commentaires.
Vous vous rappellerez de ce petit engagement pour vous motiver.

Et surtout… PASSEZ À L’ACTION !

Vous connaissez aussi des personnes qui ont des rêves, sûrement différents des vôtres.

Encouragez-les !

Si cet article vous a inspiré ne serait-ce que pour faire une petite action de plus vers votre rêve, alors partagez-le à quelqu’un qui en a autant besoin que vous.

Dites-lui le choix que vous avez fait aujourd’hui, racontez-lui votre toute première action et engagez-vous à lui donner des nouvelles dans les prochaines semaines !

Merci pour votre lecture, j’espère vous avoir reboosté.

Le plus grand remerciement pour moi est de recevoir un petit message de votre part. Pour me raconter vers quel rêve vous avez décidé de persévérer.

Votre histoire encouragera encore d’autres personnes !

Crédit photo : Keïna Weiler

 
Recevez mon prochain article directement par email.

VOUS AIMEREZ AUSSI :