Pirater son cerveau pour remplir son coffre-fort

Pirater son cerveau pour remplir son coffre-fort

Comment détourner son cerveau pour enfin réussir à mettre de l’argent de côté et renflouer son compte en banque.

Il y a deux ans, je voulais enlever l’argent de l’équation de ma vie. Que la thune ne soit plus un problème. Pouvoir faire les petits et les grands choix de ma vie sans que l’argent ait trop de poids dans ma prise de décision.

Pour cela, il fallait trouver un moyen pour que mon coffre-fort reste assez rempli. Je n’aurais plus (ou plutôt moins) eu à m’inquiéter de l’argent et j’en serais enfin devenu libre !

Mais mon cerveau ne m’a pas suivi de bon cœur dans mon aventure.

C’était pourtant facile pour moi de gérer mes ressources sur Age Of Empires ou tout autre jeu de gestion (le nombre de fois où j’ai réussi à conquérir le monde sur mon écran !).

Mais en réalité difficile de mettre de l’argent de côté.
Mon coffre-fort ne me permettait pas de dormir sur mes deux oreilles.

Nouveau jeu de stratégie, à jouer en mode difficile

Quand j’ai voulu appliquer le principe clé de finances personnelles et mettre de côté 10 % de mon revenu, c’était un échec.

Maintenant, il y a certains mois où j’arrive à mettre 50 à 60 % de mes revenus de côté. Avec le même revenu. Sans avoir l’impression de me priver. Et en étant plus serein que jamais.

Mon coffre fort s’est rempli plus vite en trois mois qu’en trois ans, sans avoir à fournir d’efforts. Comment est-ce possible ?

Il suffit de pirater son cerveau.

 

À l’abordage de son cerveau

Tous les livres vous promettant de réanimer votre compte en banque donnent le même principe de base.

Payez-vous en premier : mettez un pourcentage de vos revenus de côté avant même de dépenser, pour être sûr que la case économie s’enrichisse.

Ceux qui ne suivent pas ce principe galèrent à mettre de l’argent de côté, parce qu’il ne leur reste rien à la fin du mois.

Ceux qui suivent ce principe augmentent doucement leur capital, mais si le cerveau n’est pas encore reprogrammé pour économiser plus, alors la progression sera lente.

La progression sera lente et vous risquez même de puiser dans vos réserves sans le vouloir.

Parce que le cerveau se fatigue vite. Chaque décision épuise votre volonté du jour et nos batteries ne sont pas toujours assez chargées pour être capable de prendre une bonne décision.

Quand je laisse mon cerveau fatigué décider…

Il faut donc trouver un moyen d’automatiser les bonnes décisions de son cerveau, mais aussi de le stimuler pour qu’il prenne plaisir à faire les bons choix.

On a l’habitude de libérer des hormones du plaisir en faisant des choix qui rendent malheureux à plus long terme. Comme en s’achetant une jolie voiture à la fin de ses études pour se coltiner le prêt durant cinq ans alors que la voiture ne vaut plus rien… (ou l’une de mes plus grosses erreurs à ce jour).

Utilisons le même principe pour libérer les mêmes hormones du plaisir à court terme, mais pour faire des choix qui rendront de plus en plus heureux à long terme (ici : en mettant de l’argent de côté pour se libérer de l’argent).

Comment manipuler son cerveau ?

En lui proposant de jouer.

Le jeu permet de rendre son cerveau fou à l’idée de faire des progrès.

 

Pourquoi augmenter son butin

Avant de vous expliquer le jeu, j’aimerais rappeler quatre raisons pour renflouer ses caisses.

Voici la liste des quatre raisons (de la moins bonne à la meilleure selon les gourous de la finance personnelle qui s’enrichissent en vous expliquant comment devenir riche).

Dépenser plus tard – Pour un projet de voyage, s’acheter une Rolls Royce ou un nouveau nain de jardin pour agrandir sa collection.

Avoir un fond d’urgence – Pour espérer ne pas le dépenser, mais la vie reste pleine d’imprévus.

Se libérer de ses dettes – Son prêt étudiant, son crédit immobilier ou les 12 € qu’on doit à son pote qui nous a avancé notre pizza la dernière fois.

Investir – Pour que l’argent se multiplie et fasse des petits : bourse, immobilier, entreprise, bitcoin, collections (qui n’a jamais rêvé de spéculer sur la valeur d’un nain de jardin ?)

 

Le jeu qui rend addict (pour votre bien)

Quels sont les buts de ce jeu pour pirater notre cerveau ?

Mesurer votre avancement – On ne contrôle que ce que l’on mesure. Tout jeu doit avoir un indicateur pour mesurer si l’on gagne.

Rendre les progrès visibles – L’indicateur de succès doit être visible et explicite pour nous permettre de savoir où l’on se place.

Donner une autre valeur à l’argent – Commencer petit est le secret pour tout progrès. Nous devons apprendre à donner une autre valeur aux petites sommes et aux petites économies.

Le déclic à activer : redonner de la valeur aux petites sommes

Si votre but est de mettre 10 000 € de côté en plus cette année, vous risquez de compter sur votre seule volonté et elle s’épuisera devant une tâche qui vous semble trop grande.

Si vous apprenez à voir 10 € d’un autre œil et à valoriser vos petites économies, vous allez ressentir le plaisir de faire chaque pas vers votre but et vous augmentez vos chances d’améliorer votre situation.

Voici les règles du jeu à mettre en place pour hacker son cerveau.

Lisez toutes les règles du jeu. Elles ne sont pas toutes dans l’ordre, mais à la fin de la liste vous aurez tous les éléments en main pour remplir votre compte en banque.

Vous trouverez sûrement des moyens d’adapter le jeu à votre situation et à votre personnalité. Foncez, testez et ajustez-le.

Un jeu visuel et facile pour remplir votre coffre-fort.

Déterminer son objectif – Quelle est votre priorité ? Choisissez un seul but pour rester motivé. Voulez-vous économiser pour une dépense, créer un fond d’urgence, rembourser une dette ou faire un investissement ? Vous pourrez toujours répéter le jeu pour le projet suivant, mais poursuivez un objectif à la fois.

Donner une valeur à une croix – Une croix doit valoir une somme assez petite pour être mise de côté chaque jour, mais assez grande pour ne pas se sentir cheap. 500 € est une valeur trop grande (ou alors pourquoi lisez-vous cet article ?) et 1 € est une valeur trop petite pour garder sa fierté. Pour ma part, une croix vaut 10 €.

Créer un tableau de 100 cases – Une ligne vaudra 100 €. Une feuille complète vaudra 1000 €.

Ajouter une croix à chaque 10 € mis de côté – Mettez vos 10 € sur un compte ou une enveloppe à part et dessinez votre croix dans la première case.

Ajouter une feuille à la fois – Ajoutez une nouvelle feuille seulement quand la précédente est remplie. Vous serez plus concentré et motivé à remplir la feuille actuelle et vous pourrez célébrer chaque nouvelle feuille.

Changer de couleur à chaque mois – Utilisez une couleur différente chaque mois pour dessiner vos croix. Vous ferez plus de croix chaque mois et vous verrez votre progression de manière plus dynamique.

Afficher les feuilles de manière visible – Choisissez un lieu assez discret pour que votre jeu reste votre secret, mais assez visible pour que vous le voyiez chaque jour. Plus il est proche de l’endroit où est votre argent, mieux c’est (le meuble où vous posez votre portefeuille, le bureau où vous faites vos comptes, la pièce où vous mettrez votre liquide de côté).

Ce système motive même ceux qui ont du mal à économiser.

Pirater son cerveau en utiliser le jeu pour :
– comprendre l’importance épargner
– matérialiser votre objectif financier
– valoriser une somme courante comme 10 €
– rendre visible votre progression
– prendre plaisir à faire chaque pas

Contactez-moi si vous mettez ce jeu en place (même votre propre version) et que vous voulez partager vos résultats à la tribu des lecteurs du blog.

Nous ferons peut-être un article où nous parlerons de vous !

 
Recevez mon prochain article directement par email.

VOUS AIMEREZ AUSSI :